Le jour où nous décidons de cheminer, nous prenons un nouveau chemin, tout simplement. À travers une vie entière, nous pouvons emprunter une multitude de routes, y vivre des moments déchirants ou merveilleux.

Dans les quinze dernières années, j’ai dû décider de me choisir, car j’y aurais laissé ma peau… Je fais partie de ceux qu’on nomme les « survivants ». Enfance difficile, famille dysfonctionnelle ou la dépendance faisait partie du quotidien, et aucune identité propre.

À l’adolescence, pour apaiser ma peine de mes échecs scolaires, mes difficultés d’apprentissage et ma vie familiale peu réconfortante, je choisissais de m’envoler vers un monde qui me semblait plus agréable que ma réalité. J’ai surfé des années sur ce qui était devenu ma réalité avec un mélange de relations toxiques, de violence conjugale et une déconnexion totale avec la réalité. Heureusement, la vie a mis un ange sur ma route, mon fils. Son arrivée m’a permis de répondre à la question que je me posais chaque jour soit, quelle est ma raison d’être? Ma raison d’être, c’était lui maintenant.

Quelques années plus tard, après plusieurs rencontres chez des psy, d’éternelles introspections, des lectures sur le développement personnel, le yoga, l’acupuncture pour gérer mon anxiété et de merveilleuses rencontres avec des personnes uniques, je me suis rangée. Je me suis connectée à mon vrai « moi ». J’ai mis de côté l’ego qui peut être destructeur et j’ai cheminé encore et encore. Toutefois, l’anxiété faisait encore partie de mes démons. D’avoir toujours vécu en mode survie, ça abîme ton intérieur, ça le rend fragile et quand tu es plus fatiguée, quand tu te remets en question, tes peurs t’habitent jusque dans tes rêves… Peur de ne pas être à la hauteur, peur d’échouer, peur de déplaire, peur de ne pas être une bonne mère, peur de manquer d’argent…peur d’avoir peur.

Il y a peu de temps, j’avais encore besoin d’aller plus loin dans mon cheminement. La vie me donnait des signes que je devais emprunter une nouvelle route. L’anxiété était toujours là et j’avais qu’une seule envie, que la vie me soit plus douce. J’ai essayé plusieurs médecines alternatives, les huiles essentielles, la méditation et plus encore, mais quelque chose clochait. Je devais aller plus loin à l’intérieur de moi.  Mon instinct m’a poussé à essayer l’hypnose, ma petite voix me disait que je devais le faire.

Grâce à cette expérience, je suis allée encore plus loin à l’intérieur de moi. Ma vie devient de plus en plus douce chaque jour. Jamais je n’aurais cru me rendre là où je suis aujourd’hui, mais tout est possible, il suffit d’y croire.

Le jour où j’ai décidé de changer, j’ai pris un nouveau chemin… Quelle belle route ce fût!

Écrit par :

Myriam Gagnon

Coordonnatrice de la formation chez NEURO Formations